Se rendre au maroc

En avion

Plusieurs compagnies aériennes (presque 40 depuis l’ouverture du ciel marocain), régulières ou charters, desservent le Maroc (dont Royal Air Maroc, Air France, Corsair, Alitalia, KLM, et les Low-cost telles Atlas Blue, Aigle Azur, Jet4You, Transavia).
Les aéroports internationaux desservis sont Casablanca, Rabat, Fès, Oujda, Tanger, Marrakech, Essaouira et Agadir. Les départs peuvent avoir lieu en Europe depuis des villes de province en plus des capitales.

Pour les amoureux de la photo
Ne mettez jamais vos pellicules en soute, elles seraient soumises à des rayons X très puissants, qui risqueraient de les endommager. En revanche, aucun risque pour les films de moins de 1600 ISO avec les contrôles des bagages à main, et même si vous passez plusieurs fois. Cependant, au delà de 5 à 6 passages, comme pour les pellicules hyper sensibles, demander un contrôle manuel. Pour cela, sortez-les de leur boite plastique, cela accélère le travail de contrôle.

En voiture

Les personnes se rendant en voiture au Maroc en traversant l’Espagne disposent pour traverser le détroit de Gibraltar de plusieurs services maritimes (assurés par ferry-boat) :
– Algésiras – Tanger ou
– Algésiras – Ceuta.
Ces bateaux font en moyenne 3 rotations par jour (six au mois de juillet et août). La durée du voyage varie de 1 à 3 heures selon le port de débarquement et le type de ferry.
L’achat de billets de transport se fait au port ou dans une agence en Espagne comme au Maroc.

En bateau

Les traversées maritimes vers le Maroc se font :
Depuis la France
Le paquebot Ferry « Le Salamis Star » effectue une liaison Sète-Tanger tous les quatre jours. La durée de la traversée est de 36 heures. Pour ce service maritime, il est recommandé de réserver ses billets longtemps à l’avance dans une agence de voyage, surtout en été.
Il existe aussi une liaison Sète-Nador.

Depuis l’Espagne
En plus des traversées par Algésiras, les liaisons sont assurées entre :
Almeria et Melilla, Malaga et Melilla, ainsi qu’entre Almeria et Nador.

Par train

Il est possible de descendre jusqu’à Algésiras en train, ensuite, après avoir pris le ferry, les liaisons en train sont agréables, un des meilleurs réseaux d’Afrique, et pas chères. Les trains vont jusqu’à Marrakech, au delà la CTM travaille en liaison avec les bus Supra Tours.
Vous pouvez trouver les horaires et les tarifs sur le site des chemins de fer marocains www.oncf.ma. La différence principale entre train ordinaire et train rapide réside dans le confort, plus que dans la vitesse.

Louer une voiture

Les grands loueurs internationaux sont présents au Maroc, mais très chers. Préférez leur des agences locales, qui vous fourniront une voiture citadine dans une fourchette de 40 à 100 € par jour (selon les modèles) Attention, les petites voitures sont livrées sans essence.
Pensez aussi à prendre les assurances supplémentaires (CDW, Tiers, Tout risques), et à vous assurer que le prix qu’on vous indique inclut bien la taxe gouvernementale.

Carte de résident

Il est obligatoire pour un séjour au Maroc d’une durée supérieure à 3 mois et est valable 1 an
La 1ère demande s’effectue à la Préfecture de Police service des étrangers ou à la brigade de gendarmerie et les renouvellements au Commissariat d’arrondissement.
Documents à produire pour une 1ère demande en fonction du statut du futur résident :
7 photos 2,5 cm x 2,5 cm, quittance de loyer, un timbre fiscal de 60 Dhs, et justificatif de ressources. Pour les salariés, un contrat de travailleur étranger leur sera demandé.
Un récépissé provisoire est délivré au demandeur le temps de réception de la carte (environ 3 mois) et doit être théoriquement tamponné chaque mois.
Lorsque vous aurez votre carte de résident, vous aurez tout intérêt à souscrire un contrat spécial « français de l’étranger » disponible à l’Union des Français de l’étranger

Immatriculation au consulat de France

Absolument nécessaire pour pouvoir voter aux élections nationales (présidentielles et référendum) et, en cas de séjour à durée déterminée, obtenir l’attestation de radiation du consulat lors du départ (toujours pour le quitus fiscal).
Chaque Français à l’étranger, qu’il y soit résident ou de passage, est en droit d’attendre aide et protection des consulats de France.
Toutefois, l’aide et la protection consulaire ont des champs d’action et des limites que les français en séjous touristique, en déplacement d’affaire ou en visite familiale à l’étranger ont tout intérêt à connaitre.

l’intervention consulaire :

Perte ou vol de passeport

En cas de perte ou de vol du passeport ou de la carte nationale d’identité, les autorités consulaires pourront, après vérification, vous délivrer un laissez-passer pour permettre votre seul retour en France ou un passeport sous certaines conditions.
Vous devrez avoir préalablement déclaré la perte ou le vol auprès des autorités locales et obtenu un récépissé de cette déclaration.
Il faut savoir que la délivrance d’un laissez-passer ou d’un passeport sont passibles de droits de chancellerie.
Vous devrez restituer le laissez-passer aux autorités frontalières françaises lors de votre arrivée en France.

Difficultés diverses

En cas de difficultés diverses avec les autorités locales ou des particuliers, le consulat pourra vous conseiller, vous fournir des adresses utiles (administrations locales, avocats, interprètes etc.) et parfois intervenir en vue d’un règlement amiable.

couverture sociale
(special francais)

Pour plus d’information concernant votre couverture sociale à l’étranger, contacter la CFE : Caisse des Français de l’Etranger,
BP.100 77950 Rubelles
Tél : 01 64 71 70 00 – Fax : 01 60 68 95 74
E-mail : courrier@cfe.fr

23 avis
Très bien
4.9/5.00

Login

Register

Connexion/Compte

6 ou plusieurs caractères, lettres et chiffres. Doit contenir au moins un chiffre.

Adresse e-mail Invailde.